Conduire une voiture terrestre motorisée sans assurance auto est un délit passible d’une lourde sanction. Cela peut entraîner une amende de 3 750 €. La loi peut aussi suspendre le permis du conducteur et confisquer sa voiture. Afin de passer à côté d’autant de désagréments, pourquoi ne pas tout simplement souscrire une assurance auto ? Si cette dernière vous est encore quelque peu inconnue, découvrez dans cette rubrique tout ce que vous devez savoir.

Une assurance auto : qu’est-ce que c’est plus précisément ?

Suite à l’achat d’un véhicule, la première chose que l’acquéreur devrait faire est de souscrire une assurance auto. Au sein de l’hexagone, assurer sa voiture est une obligation légale pour tout conducteur qui désire circuler sur ce territoire. La première intention de cette assurance est de prévoir l’indemnisation des dommages causés à un tiers par un conducteur. Cette garantie permet d’indemniser les victimes. Généralement, une assurance auto couvre les frais engendrés lors des blessures causées à un individu et aussi les dégâts matériels relatifs à l’accident. En dehors de la couverture basique, une assurance auto peut également mettre à la disposition du souscripteur d’autres services complémentaires. Concrètement, ces prestations se traduisent par la fourniture d’une auto de remplacement en cas de vol ou d’incendie de celle-ci.

Note : bien que votre voiture soit inutilisée et garée en permanence dans la rue, elle doit être assurée. Même si elle n’est pas en marche, elle peut causer des dommages à un tiers.

Quelle assurance automobile choisir pour son véhicule en France ?

On distingue trois formes d’assurance. La première est ce qu’on appelle communément par assurance au Tiers. Ce contrat constitue le minimum obligatoire pour pouvoir circuler librement avec son véhicule acquis chez un mandataire automobile. Il comprend la garantie responsabilité civile, couvrant des dommages corporels et matériels, causés à autrui. Avec cette assurance auto, si vous êtes responsable d’un accident, c’est votre assurance qui indemnisera l’autre conducteur. En revanche, si vous êtes victime d’un accident, c’est l’assurance de l’autre conducteur responsable qui vous indemnisera.

La deuxième est l’assurance au tiers+. Celle-ci permet de couvrir la responsabilité civile, le vol et l’incendie. Il est également possible d’ajouter avec cette assurance des garanties opérationnelles pour une meilleure couverture. Vous pouvez, par exemple, couvrir les réparations ou encore le remplacement de la lunette arrière ou encore du pare-brise.

Enfin, il y a l’assurance tous risques. Celle-ci reprend les garanties des deux précédentes assurances, ajoutant la garantie dommage tous accidents.

Conduire en toute légalité : comment souscrire une assurance auto ?

Pour assurer sa voiture achetée chez un mandataire automobile, il n’y a rien de plus simple. Pour procéder à votre souscription, vous devez choisir un assureur ainsi que le niveau de garantie souhaité. Notons que cette démarche peut se faire entièrement en ligne.

Puis, remplissez un questionnaire afin que la compagnie d’assurance analyse votre profil. L’assureur va estimer le degré de risque de votre profil en fonction des statistiques. Cela lui permettra de vous proposer un tarif plus personnalisé. Une fois le contrat avec l’assurance auto conclu, vous recevrez une attestation d’assurance que vous devez mettre sur votre voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *