OBDclick

La réalisation d’un test de courant et de tension de l’alternateur avec OBDclick

L’alternateur fait partie intégrante du système électrique d’une voiture. Certains vont même jusqu’à le qualifier comme étant la « centrale électrique » des véhicules. Sans ce composant, ces derniers ne peuvent fonctionner normalement. L’alternateur s’apparente au dynamo que l’on retrouve principalement chez les modèles les plus récents. Quand on s’y attend le moins, il peut présenter des anomalies. OBDclick fait le point sur le sujet.

Diagnostic auto : comment reconnaître une panne d’alternateur ?

OBDclick
OBDclick-Outil de diagnostic auto

L’une des missions premières de l’alternateur consiste à fournir à la batterie l’énergie nécessaire au fonctionnement du chauffage, de la climatisation, de l’autoradio, des signalisations et d’autres équipements électriques. Il joue aussi un rôle prépondérant dans le démarrage de la voiture, explique OBDclick. En effet, à l’aide de ses bobines, il produit le courant qui recharge la batterie de façon continuelle. Le champ d’action de ce composant s’étend même jusqu’à la pompe à essence.

Un témoin de batterie allumé en permanence laisse présager un problème d’alternateur. Parmi les signes avant-coureurs, on cite aussi l’émission de bruit anormal sous le capot des véhicules, le ralentissement du système électrique et la variation de l’intensité des éclairages. Dans le pire des cas, la voiture ne démarre plus. L’usage d’un multimètre, plus précisément d’un voltmètre, sera de ce fait indispensable pour tester le courant ainsi que la tension de l’alternateur.

À l’heure actuelle où l’avancée technologique bat son plein, il existe aussi des solutions logicielles, à l’instar de l’interface OBDclick, qui sont capables de résoudre ce genre de problème en un claquement de doigt. Quoi qu’il en soit, un diagnostic auto s’impose afin de déterminer avec exactitude l’origine de la panne d’alternateur. Il est aussi important de savoir que les législations concernant les contrôles techniques ont récemment été modifiées. La nouvelle loi entrera en vigueur dès le mois de mai.

Tester efficacement le courant et la tension de l’alternateur des véhicules

Équipé des outils adéquats, même un mécanicien amateur peut tester la tension de la batterie et de l’alternateur. Sinon, mieux vaut recourir aux services d’un professionnel en la matière. Le tout est aussi de respecter à la lettre les différentes étapes afin d’obtenir des résultats précis.

Courant

Puisque la tâche consiste à mesurer le courant, en d’autres termes à vérifier la tension de la batterie, il est impératif de régler le multimètre en mode voltmètre, c’est-à-dire sur 20V. Pour ce faire, il faut relier le fil rouge de l’appareil à la borne rouge de la batterie. Même chose pour le fil noir. Si la valeur affichée est supérieure à 12,2 V, il est possible de passer à l’étape suivante : le test de l’alternateur. Dans le cas contraire, il est recommandé de recharger la batterie, note OBDclick.

Alternateur

Tout au long du test, il faut que le moteur tourne à mi- régime et que les feux de route soient en plein phare. Une vitesse d’accélération variant de 1500 à 2000 tours par minute devra également être atteinte pour que les données collectées lors du diagnostic auto soient recevables. Une tension comprise entre 13,7 V et 14,7 V signifie que l’alternateur est en parfait état. En-dessous de cette valeur, des examens de contrôle sont à prévoir. Par contre si la tension est supérieure à 15 V, le régulateur de l’alternateur est HS.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *